Guy Corneau, tristesse

Quelle tristesse ce départ si rapide de Guy Corneau ! Ses livres nous ont appris tant de choses, ses conférences ont parfois changé nos points de vue sur la vie, sur la maladie, sur la santé…

Je l’ai rencontré plusieurs fois à Cabourg, où il avait coutume de venir chaque année lors du « Festival Une Autre Façon d’Aimer ». Je garde le souvenir d’une réflexion de vie marquée par la générosité, par la mise en avant de ce qu’il y a de meilleur dans l’homme et par l’expérience de sa propre vie avec un art de transmettre exceptionnel dans ses propos, ses poèmes et méditations guidées.

Sans oublier cette année sa présence remarquée en décembre lors du Congrès annuel de La Société Française de Sophrologie qui fêtait 50 ans d’existence.

Hommage à cet homme remarquable et pensées amicales à sa famille, ses proches et à tous ses amis.