Revue de presse

5 septembre 2017

Nous ne protégeons pas toujours suffisamment nos oreilles du bruit qui nous entoure. Notre ouïe peut alors être fragilisée et vieillir prématurément.


Acouphènes, presbyacousie, hyperacousie… Pas moins de dix millions de Français se plaignent de problèmes d’audition. Une gêne qui, pour plus de la moitié d’entre eux, a des répercussions sur la vie quotidienne, comme le rappelait l’enquête Handicap-santé publiée en 2008. Au total, plus de 8 % de la population française est concernée! Une population plutôt âgée car la plupart des problèmes d’audition surviennent après 50 ans. Comme tous nos organes, l’oreille vieillit. Mais notre monde moderne la malmène et la fait vieillir prématurément. Le coupable? Le bruit. «Il altère notre capital auditif. Un peu comme le soleil attaque notre capital soleil», explique le Pr Jean-Luc Puel, président de la Journée nationale de l’audition et à la tête de l’équipe Inserm «Surdités, acouphènes et thérapies» de Montpellier.




2 septembre 2016

Dans notre précédant article nous vous avons expliqué ce qu’est un bruit, comment mesure-t-on l’intensité d’un bruit en décibels et proposé une échelle du bruit en dB. Cependant, il est tout aussi important de connaître les effets du bruit sur la santé. En ville, nous sommes constamment agressés par le bruit : klaxons, motos bruyantes, marteau-piqueur, tondeuse à gazon, chiens qui aboient, musique trop forte, etc. Les conséquences sociologiques du bruit sont réelles et non négligeables.


L’audition est une horlogerie fine et fragile à protéger. Les problèmes auditifs causés par les nuisances sonores sont souvent définitifs. Il existe différentes troubles de l’audition :

- Surdité progressive : privation ou affaiblissement de l’ouïe qui peut s’installer suite à une exposition sonore répétée et quotidienne à 85 dB

- Acouphènes : c’est une perception anormale d’un bruit en l’absence d’une source sonore (bourdonnements, sifflements, etc.)

- Hyperacousie : l’oreille devient hypersensible à certains sons (certaines musiques, bruits métalliques, etc.)

- Traumatisme sonore aigu : lésion brutale due à une exposition à des bruits violents tels qu’une explosion, des feux d’artifice ou un coup de feu. Une seule exposition peut entraîner la perforation du tympan et endommager les structures de l’oreille interne. La perte d’audition est le plus souvent partielle.




31 juillet 2016

«Un bruit qui ressemble à une tempête et qui touche l'une ou l'autre des oreilles », telle était la première mention écrite de l'acouphène dans l'histoire humaine. On la retrouve dans le livre de médecine du Fayyun paru en Égypte plus de 300 ans avant Jésus-Christ. On y suggérait aussi comme remède une décoction à base de roseau, de lotus, d'herbe et d'huile. Du côté des Grecs, Aristote, à peu près à la même époque, notait que ce son perçu dans l'oreille disparaissait lorsque le sujet était exposé à un bruit extérieur fort.

Les préoccupations en regard à l'acouphène ne datent donc pas d'hier et tout au long du Moyen-Âge et de l'ère moderne, elles continueront d'interpeler médecins et chercheurs. Ainsi au VIe siècle après J.C., Alexandre de Tralles, un médecin grec installé à Rome, écrivit plus d'une douzaine de livres de médecine.

Patricia GREVIN's insight:
L'approche des acouphènes depuis l'Egypte ancienne, Aristote, les premières interprétations "la source du mal provient de mouvements d'air inappropriés dans le conduit auditif".


29 juillet 2016

Les centres d’appel téléphoniques se sont multipliés ces dernières années avec les services de hot lines et de SAV. L’exposition au risque de choc acoustique concernant les opérateurs travaillant avec des casques téléphoniques dans ces call-centers est devenue une nouvelle exposition prise en compte par les services de santé au travail, avec le nombre croissant d’opérateurs confrontés à un usage intensif quotidien devant la masse des appels gérés par chaque opérateur, qui plus est dans l’environnement bruyant des open spaces.

Ses effets peuvent être lourds de conséquence, au plan personnel (isolement, handicap, souffrance), professionnel et médico-légal (arrêts de travail, reclassement, licenciements etc…).

Dès lors, devant l’utilisation généralisée des téléphones cellulaires et casques d’appels, les ORL ont commencé à recevoir les doléances des utilisateurs intensifs de la téléphonie en général et en particulier depuis quelques années des employés de call-centers sur demande d’avis des médecins du travail




9 Français sur 10 estiment être, chaque jour, exposés à un bruit excessif. Un chiffre inquiétant car ils sont aussi 94% à penser que le bruit a un impact négatif sur la santé. Ces résultats sont ceux d'une enquête JNA-Ifop réalisée à l'occasion de la Journée nationale de l'audition du 10 mars 2016. Parmi les désagréments évoqués : des maux de tête, de l'anxiété, un risque de surdité définitive et l'apparition des acouphènes. C'est au travail et dans les transports que les personnes se sentent le plus vulnérables face au bruit. Elles ont également été interrogées sur leurs solutions pour fuir le bruit au maximum et, pour 85% des sondés, il s'agit de baisser le volume d'écoute de la musique et de fuir les lieux bruyants (81%).



4 mars 2016

 A l’occasion de la Journée mondiale de l’audition, une enquête s’intéresse aux nuisances sonores et à leur impact sur la santé. Une personne sur deux se dit agressée par le bruit, au travail et dans les transports.

Selon une enquête JNA/Ipsos, publiée à l'occasion de la Journée mondiale de l'audition, ce 3 mars, 2 Français sur 3 se sentent plus exposés au bruit dans leur vie quotidienne qu'auparavant. Ainsi, plus de 9 Français sur 10 se disent exposés chaque jour à un bruit qu'ils jugent "excessif". Plus grave, la quasi-totalité des personnes sondées (94%) pensent que le bruit a des effets directs sur la santé. Ainsi, 53% des personnes estiment que le bruit crée des maux de tête, 49% qu'il génère souvent de l'anxiété, 45% qu'il fait courir un risque de surdité définitive et 42% qu'il crée des acouphènes.




29 février 2016

Conférence "Prévenir et traiter les troubles auditifs" suivi d’un débat le jeudi 10 mars à la Mairie du 19e à Paris. Un médecin ORL, un audioprothésiste et une sophrologue interviendront et répondront à vos questions dans le cadre de la 19e Journée Nationale de l’Audition (JNA).


Patricia GREVIN's insight:
Conférence débat organisé dans le cadre de la Journée Nationale de l'Audition du 10 mars 2016.Le Pôle Sophrologie et Acouphène est partenaire de la JNA.



Les rescapés de l'attentat du Bataclan n'ont pas été orientés pour suivre un traitement contre les tympans percés. Certains devront apprendre à vivre avec des acouphènes.

 

Dans la précipitation après le 13 novembre, les autorités ont oublié certaines des recommandations contenues dans les études publiées en 1997 par SOS Attentats et la Direction générale de la santé. Aucune information n'a notamment été fournie aux centaines de rescapés du Bataclan : après avoir eu les tympans percés, ils auraient dû consulter dans les trois jours et entamer un traitement à base de cortisone. Conséquence : ces personnes devront suivre des rééducations pour apprendre à vivre avec des acouphènes.




30 novembre 2015

Sifflements, bourdonnements, cliquetis… Les acouphènes sont aussi incommodants que mystérieux. Si une proportion peut être traitée médicalement et parfois  chirurgicalement, la cause  ne trouve pas toujours son origine dans une atteinte physique. Les explications d’Anne-Marie Piffaut, ORL, spécialiste en psychosomatique et praticienne EMDR prés de Lyon, et Josiane Fraisse, sophrologue grenobloise spécialiste des acouphènes.

 

Les acouphènes toucheraient plus de 2 millions de personnes dans notre pays selon une estimation de France Acouphènes. Autant dire qu’il ne s’agit pas d’un phénomène marginal. Considérés comme un symptôme et non pas une maladie, les acouphènes sont un bruit perçu dans une oreille, parfois les deux, ou dans toute la tête. Ces sons proviennent de l’intérieur. Ils sont fabriqués par le corps. Les patients les décrivent différemment : sifflements, bourdonnements, tintement de cloche ou d’objet métallique… « Ce qui importe surtout, c’est la perception subjective plus ou moins forte de l’intensité de ces sons plus que leur caractéristique qualitative », explique Anne-Marie Piffaut, ORL lyonnaise spécialise des acouphènes.

Quel que soit leur forme, le retentissement des acouphènes sur la vie des individus peut être très fort. Cause ou conséquence ?


Patricia GREVIN's insight:
Approche sur les acouphènes par Anne-Marie Piffaut médecin ORL et Josiane Fraisse, sophrologue grenobloise membre du Pôle Sophrologie et Acouphènes® créé par Patricia Grévin.


28 novembre 2015

Le jeudi 10 mars 2016 se tiendra la 19e édition de la Journée Nationale de l’Audition. Le thème de cette journée sera « Un monde bruyant... et nos oreilles dans tout ça ? » afin d’alerter l’opinion publique sur les effets des expositions sonores et de leur accumulation sur la santé auditive. L’omniprésence sonore pourrait effectivement expliquer le développement précoce des déficiences auditives et autres pathologies de l’oreille (acouphènes…) au sein de l’ensemble des tranches d’âge de la population. Pourquoi ? Comment ?


L’Ouïe est l’un des principaux sens nécessaire à notre équilibre général. Il repose sur des mécanismes fragiles, altérables et la plupart du temps irréparables. Au cœur du danger : la fragilité des cellules sensorielles de l’oreille interne, appelées cellules ciliées. Ces cellules jouent le rôle de transmission des informations au cerveau auditif, à qui revient la charge de les décoder. Elles ont pour particularité de s’user naturellement avec l’âge – phénomène appelé presbyacousie - et plus rapidement sous l’effet d’une exposition sonore intense ou du fait de l’accumulation d’expositions. Une fois abîmées, elles disparaissent à jamais. Les connaissances médicales actuelles ne permettent pas de les remplacer. Cela se traduit par une difficulté à comprendre ses interlocuteurs et à communiquer avec eux. Lorsque la déficience auditive n’est pas détectée à temps, les enfants sont en difficulté dans les apprentissages ; les adultes sont fragilisés dans leur vie sociale et professionnelle, le déclin cognitif s’accélère chez les seniors. Autrement dit, l’altération de ce sens si précieux est un élément de déséquilibre impactant l’état général de l’individu et sa qualité de vie.


Patricia GREVIN's insight:
Les sophrologues du Pôle Sophrologie et Acouphènes seront bien entendu partie prenante de nombreuses actions de prévention, de sensibilisation aux troubles de l'audition, mises en oeuvre par la JNA.