Qu’est-ce que l’acouphène

Acouphène :

L’acouphène est généralement défini comme une perception auditive ressentie en l’absence de tout stimulus acoustique externe ou interne. Il peut être perçu dans l’une ou l’autre des oreilles, parfois les deux ou dans la tête. La nature et la fréquence du ou des sons perçus sont très variables, mais le plus souvent décrites comme sifflement, bourdonnement ou grésillement.

Plusieurs études épidémiologiques, réalisées dans le monde, ont montré que les acouphènes affectent en moyenne 10 à 15% de la population adulte.

L’acouphène est souvent considéré comme un symptôme pouvant résulter de multiples causes, parfois concomitantes. La compréhension des phénomènes mis en jeu lors de la perception de l’acouphène a considérablement progressé, même si elle est encore incomplète. De nombreuses publications d’études viennent confirmer des intérférences entre la perception de l’acouphène et les systèmes émotionnel et cognitif.

Depuis une dizaine d’années, la prise en charge des acouphènes par le monde médical s’intéresse de plus en plus :

  • au traitement du signal sonore par le système nerveux plutôt qu’au signal lui-même
  • à l’expérience vécue des acouphènes par le patient et à son retentissement sur la qualité de vie.

Hyperacousie ou hypersensibilité auditive

Avec l’acouphène, il est souvent décrit une hypersensibilité au bruit et pour 40 % des cas une hyperacousie.

Il faut distinguer les signes d’une hypersensibilité au bruit, souvent associé à l’acouphène (intensité, fréquence, lieux) et les conséquences du bruit (douleur, gêne, contraction).

L’hyperacousie, quant à elle, est une réponse anormalement forte, voire douloureuse, du système auditif au bruit et aux sons perçus. C’est un phénomène d’abord périphérique auquel s’ajoute souvent dans un second temps une composante émotionnelle. L’apparition d’une hyperacousie doit conduire à une investigation à la recherche de la cause de ce symptôme par le médecin ORL afin de pouvoir le traiter. 

La prise en charge des patients acouphéniques et hyperacousiques est plus efficace si elle est faite dans le cadre d’une équipe pluridisciplinaire. Elle comporte : un bilan et une prise en charge ORL, souvent une prise en charge audioprothétique et une aide psychologique.

      

Dans les équipes pluridisciplinaires AFREPA, les sophrologues formés à la spécialisation "troubles de l’audition" du Pôle Sophrologie et Acouphènes sont largement représentés.

"Première évaluation de la prise en charge sophrologique des acouphènes subjectifs.

P. Grevin, M. Ohresser, M. Kossowski, C. Duval, A. Londero DOI : 10.1016/j.anorl.2020.03.007

Dès le démarrage de mon activité professionnelle de sophrologue, en contact direct avec le milieu médical, je me suis posée la question de savoir comment j’allais partager avec les médecins ORL les résultats très encourageants de ma pratique.

Pour mener à bien la mise en place d’un parcours d’accompagnement avec la sophrologie au sein d’une équipe pluridisciplinaire, ma réflexion s’est portée sur deux réalités : d’une part, mon propre vécu et ma souffrance face aux acouphènes qui avaient envahi ma vie du jour au lendemain, d’autre part, les personnes venant à mon cabinet avec leur souffrance, leurs questions, leurs doutes et leurs espoirs.

J’ai ainsi élaboré un protocole de sophrologie spécifiquement adapté aux symptômes. C’est un protocole de 6 à 8 séances sur une période de 2 à 4 mois. Il se déroule avec des étapes et des objectifs. Il utilise quatre composantes : la composante cognitive pour mieux comprendre le symptôme, la composante sensorielle pour découvrir de nouvelles sensations corporelles et auditives, la composante émotionnelle pour aider certains états anxieux à retrouver le calme et la composante comportementale pour devenir autonome avec des réflexes de détente et mieux gérer en cas de nouvelle crise d’acouphènes. 

Ce protocole enseigné à mes collègues depuis 10 ans a fait l’objet d’une évaluation dans le cadre d’une étude multicentrique ouverte, sans groupe contrôle en 2016/2017. Les résultats de l’étude viennent d’être publiés en avril 2020 aux Annales Européennes ORL  : ce protocole spécifiquement développé pour la prise en charge des acouphènes subjectifs peut permettre d’obtenir une atténuation de leurs caractères intrusifs. Des études complémentaires sont nécessaires et sont en projet. Pour en savoir plus.

Mon accompagnement

Je vous informe et vous accompagne pour vous soulager dans votre vie quotidienne ou dans vos moments de crise.